L’origine de l’Armée du Salut révélée par Sylvie Laroche

L’origine de l’Armée du Salut révélée par Sylvie Laroche

juillet 30, 2020 0 Par Addictive Pages

L’Armée du Salut entend accompagner spirituellement, socialement et physiquement les couches défavorisées de la population. Son origine remonte en 1865 grâce aux efforts du pasteur méthodiste britannique William Booth. Pour ainsi évoquer l’origine de l’Armée du Salut, nous nous sommes renseignés auprès de Sylvie Laroche Armee du Salut, ancienne directrice au Havre.

Contexte de création et missions de l’armée du salut

En vrai, l’Armée du Salut n’est pas le premier nom de ce mouvement religieux international. C’est plutôt la Mission chrétienne de l’Est de Londres que le Pasteur méthodiste William Booth a créé le 2 juillet 1865. C’était au moment où l’Angleterre se trouvait en pleine révolution industrielle. Celui-ci fut particulièrement scandalisé par les conditions de vie méprisables des ouvriers d’East End (l’Est de Londres).

Sylvie Laroche Armee du Salut souligne, « L’objectif de cette mission consistait donc à répandre la foi et à combattre la pauvreté qui sévissait dangereusement dans les districts pauvres de Londres. Avec le temps, cet objectif ne change pas, mais la Mission chrétienne de l’Est de Londres va devenir l’Armée du Salut dès le 7 août 1878.

Le mouvement s’est assigné comme mission d’annoncer l’Évangile de Jésus-Christ et d’apaiser, en son nom, les détresses humaines, sans aucune distinction. D’après son fondateur William Booth, l’épanouissement social, économique et politique résulte d’une profonde transformation intérieure de l’Homme, réconcilié avec lui-même par la force de l’Évangile. Cependant, il sait qu’avant de partager la parole biblique avec ces personnes, il faut a priori leur offrir des conditions de vie plus décentes. D’où la création de la devise « Soup, Soap and Salvation » (Soupe, Savon et Salut) à travers laquelle les personnes faibles et défavorisées sont soutenues.

« Depuis, le mouvement s’est répandu en Angleterre, aux Pays de Galle, en Ecosse, en Australie, en France, puis dans le monde entier » explique Sylvie Laroche.

Qui sont les membres de l’Armée du salut ?

Dès la création de l’Armée du Salut, William Booth s’est inspiré de l’organisation militaire de l’armée britannique. Il fonde ainsi le mouvement avec une hiérarchie, un code de conduite, un uniforme, un emblème et des règlements. La direction du mouvement au plan mondial est assurée par un Général chargé de fixer les grandes orientations. Le tout premier Général fut évidemment William Booth. Depuis le 3 août 2018, Brian Peddle assume cette responsabilité.

« Au sein de chaque Pays, l’Armée du Salut comporte un commandement ou territoire guidé par un officier supérieur depuis un quartier général territorial » explique l’ancienne directrice, Sylvie Laroche Armee du Salut. Depuis sa fondation, le quartier général de l’Armé du Salut est situé à Londres. Les officiers commandent divers grades de sous-officiers que sont : un commissaire, un colonel, un lieutenant-colonel, un major, un capitaine un lieutenant, un cadet 2e année, un cadet 1re année, des officiers locaux et enfin des soldats. L’armée du salut compte à ce jour 1,7 million de membres dans plus de 130 pays, avec plus de 200 postes et 2 500 salariés.

Il existe en France 2 regroupements distincts et complémentaires d’Armée du Salut : une congrégation admise comme église, constitué autour de 26 postes, et une fondation laïque admise d’utilité publique depuis 2000 et venant en aide à des milliers de personnes recueillies dans diverses structures et services médico-sociaux.